L’interrupteur ou contacteur permet d’allumer vos luminaires, comment le brancher ?

Si à première vue, l’utilisation d’un interrupteur paraît simple lorsqu’il est opérationnel, son branchement nécessite quelques fois une technique très spéciale, voire ardue pour le système d’un va-et-vient. Nous allons essayer de faire la lumière sur le fonctionnement, le branchement et le câblage d’un interrupteur pour éclaircir les idées !

Des précautions très utiles à prendre

Avant de faire toute intervention de petite ou grande envergure sur une installation électrique, veuillez déclencher le disjoncteur général d’arrivée du courant. Veuillez vérifier avec un multimètre que les circuits concernés sont effectivement mis hors tension. Demandez gratuitement à un électricien Paris de vous fournir un devis personnalisé pour toutes les prestations qu’il exécute chez vous.

Même si vous êtes un bon bricoleur averti en électricité, seriez-vous capable de suivre à la lettre les normes légales à appliquer en cas d’installation électrique ? La norme NF C 15-100 doit être appliquée à la lettre pour que tout se passe dans les règles, notamment en ce qui concerne les matériels utilisés pour les marques et les inscriptions inscrites dessus.

Comment brancher un interrupteur

Il faut tout d’abord savoir que dans le commerce, il est possible de trouver deux sortes d’interrupteur, un interrupteur simple ou double. Ils possèdent tous la même fonction qui est d’allumer ou d’éteindre un ou plusieurs luminaires depuis un ou plusieurs endroits différents. Si l’interrupteur simple ne permet d’allumer ou d’éteindre des luminaires à partir d’un seul point, un interrupteur double ou en va-et-vient agit sur un luminaire en deux points différents. Dans ce cas, il y aura deux interrupteurs qui déclenchent la marche/arrêt du luminaire.

·         Interrupteur simple

Il permet d’allumer ou d’éteindre un ou deux luminaires à partir d’un seul point. Son branchement n’est pas compliqué, il faut seulement respecter la norme et faire preuve de précautions lors d’une manipulation des différents fils de connexion. Précisons que la norme impose que tous les accessoires à savoir douilles, dominos, interrupteurs doivent être munis du sigle CE et les fils et câbles du sigle HAR. La source du courant ou la source tout court désigne une boîte de dérivation ou le tableau électrique de l’installation.

Mesurez la distance entre l’interrupteur et la source, prenez un fil rouge équivalent à deux fois cette longueur, puis ajoutez 10 cm pour les branchements. Pliez-le en deux et dénudez les deux bouts sur 8 mm environ et connectez-les aux bornes de l’interrupteur. Mettre l’interrupteur dans son boîtier et tirer les fils jusqu’à la source, coupez enfin les deux fils rouges et dénudez-les sur 8 mm environ.

Le branchement du luminaire nécessite deux ou trois fils selon le type de douille de celui-ci. Seulement deux couleurs, en l’occurrence rouge et bleu pour les douilles en plastique et trois couleurs, du vert jaune en plus pour les douilles métalliques dotées d’une mise en terre. Branchez les fils rouge et bleu et éventuellement la mise en terre aux bornes de la douille. Tirez ensuite les fils jusqu’à la source et il ne reste plus qu’à faire la concordance de couleur pour brancher l’interrupteur au tableau électrique ou à la boîte de dérivation à l’aide de dominos

·         Interrupteur double

Un montage en va-et-vient est par contre, plus évolué et seul un bricoleur averti est capable de le réaliser efficacement. Il permet d’allumer ou d’éteindre un luminaire en deux endroits et nécessite la présence de deux interrupteurs « va-et-vient » disponibles dans le commerce.

Le câblage du luminaire est toujours le même que pour un interrupteur simple, ainsi que celui du premier interrupteur va-et-vient. Seule la présence du deuxième interrupteur apporte un changement au système. Avec l’aide d’un électricien Paris, réalisez la jonction entre les deux interrupteurs avec une navette (un fil orange par exemple) et alimentez le système pour qu’il soit opérationnel.